Si on remplaçait votre patron par un ordinateur?

Imaginons un instant qu’une entreprise décide de changer son directeur et de le remplacer par un ordinateur. Celui-ci serait conçu pour prendre les meilleures décisions d’une façon tout à fait objective. On peut penser que des cerveaux brillants auraient conçu un algorithme qui incorporerait les décisions prises par les meilleurs gestionnaires de l’histoire dans différents contextes. L’ordinateur pourrait ainsi dans une situation donnée, prendre la meilleure décision possible en fonction des priorités qu’on aurait définies à l’avance et des probabilités d’obtenir les résultats espérés. On aurait ici un patron d’entreprise totalement désintéressé et muni d’une capacité décisionnelle à tout épreuve.

Concrètement, comment ça fonctionnerait? Imaginez que vous avez un problème avec un client, un employé, un équipement ou n’importe quoi, vous interrogez alors votre patron qui est l’ordinateur, celui-ci vous questionne sur la situation. Ensuite, il fait fonctionner son programme et en un instant, vous donne des directives bien précises à suivre. Ne pensez pas que vous pourriez ignorer ses directives car un système de reddition compte serait mis en place et la personne qui n’agirait pas selon les directives du patron serait sanctionnée.

Pas si farfelu

Vous trouvez cela farfelu?  Détrompez-vous, l’intelligence artificielle progresse continuellement. Il y a quelques années, un ordinateur a battu un champion d’échec, je ne vois pas pourquoi dans quelques années, on ne pourrait pas voir l’arrivée des gestionnaires robots.

Pour les actionnaires d’une entreprise, cela serait très commode, un ordinateur n’a pas de sentiments, il est toujours à son meilleur, il n’est jamais malade, il n’est pas imprévisible et il n’est pas intéressé. C’est donc le meilleur moyen d’atteindre les résultats qu’on a fixé tout en minimisant les risques.

Je dirais même que dans plusieurs entreprises, on est presque déjà à l’aire du gestionnaire robot. En effet, on a tellement déshumanisé la gestion que l’on demande aux gestionnaires de suivre rigoureusement des politiques plutôt que de suivre leur jugement.

Alors, aimeriez-vous avoir un tel patron?

Pour ma part, je ne suis pas trop enchanté par cette idée. J’ai du mal à imaginer un ordinateur capable de mobiliser des personnes, capable de définir une vision ou de bien saisir un contexte. Mais avant tout, c’est le côté désintéressé qui me fait peur, désintéressé de ce que vivent les humains, désintéressé de la direction que prend l’entreprise. Je préfère encore un humain qui prend des décisions imparfaites, mais qui est capable d’empathie et capable de nous amener à nous dépasser.

 

retour_page_accueil

 

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s