La méthode Vader pour gérer votre équipe?

Dans l’Empire contre attaque, on voit la flotte de l’empire qui malgré ses ressources énormes, tente en vain de capturer les rebelles, notamment le millineum falcon piloté par nul autre que Han Solo. Les gros vaisseaux de l’empire ont beaucoup de mal à traquer le petit vaisseau rebelle. À plusieurs reprises, ils échouent dans leurs tentatives de le capturer.

Darth Vader qui commande l’opération a une méthode plutôt étonnante de diriger son équipe. Lorsqu’un commandant échoue, il utilise le pouvoir du côté obscur pour contracter sa trachée et ainsi l’asphyxier jusqu’à la mort. Il donne ensuite le commandement aux second qui sera à son tour l’heureux responsable de tous les échecs de sa flotte. Entre vous et moi, ce n’est pas le genre de promotion qu’on aimerait avoir.

On peut voir dans cet extrait, Vader annoncer au commandant qu’il a échoué pour la dernière fois.

 

Pourquoi je fais référence à la méthode Vader?

Malgré que je n’aie jamais vu un patron posséder le pouvoir du côté obscur et asphyxier ses employés, plusieurs pensent que de réprimander les échecs de façon brutale  est une bonne façon de commander une équipe et d’arriver rapidement à des résultats. Le gestionnaire en autorité peut par exemple congédier ses collaborateurs au moindre échec, les rétrograder ou sinon les humilier devant leurs pairs.

Il va s’en dire que cette méthode est gage de réussite si votre volonté est de maintenir pour votre unique profit une autorité sans faille. En effet, les gens auront peur et se montreront dociles devant vous. Par contre, si votre but est plutôt d’obtenir des résultats à long terme pour votre équipe, je ne crois pas que cette méthode soit gagnante.

Être entouré de«yes man»

La chose que vous devez absolument éviter lorsque vous êtes gestionnaire est d’être entouré de «yes man». Le «yes man» est celui qui dira toujours «oui »sans broncher à toutes vos demandes. Plus pernicieux encore, à toutes vos questions, il tentera de répondre ce que vous voulez entendre. Vous devez éviter comme la peste d’avoir des gens comme ça dans votre équipe. Pourquoi? Parce que comme gestionnaire, vous devez prendre des décisions sur la base d’informations fiables.

Mao qui était un champion reconnu de la «méthode Vader» se faisait informer régulièrement par ses fonctionnaires de l’état des récoltes dans chaque province de la Chine. Pour ne pas subir l’opprobre du Grand Timonier, les fonctionnaires falsifiaient les données. À cette époque, une province vivait dans un état de famine avancé. Malgré la situation désastreuse, les fonctionnaires présentaient toujours de bons résultats de récolte à Mao. Mao voyant que les récoltes étaient bonnes dans cette province demanda qu’on augmente sa contribution à la réserve nationale. Cela  eu comme effet d’aggraver une famine qui touchait déjà une bonne partie de la population. Pas super comme résultat! N’est-ce pas?

Si vous ne voulez pas de «yes man», vous ne devez pas maintenir une culture du «yes man». Alors un bon conseil : «ne tirez pas sur le messager».

Dans cet extrait des Simpsons, un exemple un peu plus comique de l’effet d’être entouré «yes man».

Comment réagir face aux échecs

Tout d’abord avant de blâmer qui que ce soit, il faudrait se questionner sur les causes de l’échec, un genre d’auto post mortem est de mise. Plusieurs raisons peuvent expliquer un échec : les attentes étaient irréalistes, l’employé n’avait pas les ressources et l’encadrement nécessaires ou le contexte n’était pas propice au succès. Dans tous les cas, il faudrait toujours voir un échec comme une opportunité d’apprendre.

Si vous constatez que l’échec est la faute d’un employé?

Encore là, il faudra se demander si l’employé est de bonne foi, si c’est la première fois que ça arrive, s’il a suivi vos consignes, s’il a les compétences nécessaires pour remplir ses responsabilités.

Il est certain que l’employé doit avoir une rétroaction de votre part, ,mais attention, il y a certaines règles à respecter

  • Ne pas attendre
  • Faire la rétroaction en privé
  • Ne pas le faire sur le coup de l’émotion
  • Énoncer les mauvais comme les bons coups de l’employé (s’il y en a)
  • Être clair et transparent sur vos attentes
  • Laisser l’occasion au fautif de s’exprimer
  • Rassurer l’employé au besoin

Il est important de se rappeler que l’objectif dans tout cela n’est pas de réprimander l’employé et de faire justice, mais plutôt de mettre les conditions en place pour s’assurer que les erreurs commises ne se reproduisent plus.

Épilogue

Vers la fin du film, Darth Vader comprend qu’il sera impossible pour sa flotte de capturer les rebelles car leurs équipements et méthodes ne sont pas faits pour traquer de si petits engins.

Pour capturer les rebelles, il décide de changer sa stratégie et d’engager des sous-traitants, des chasseurs de primes. Un signe que même les seigneurs Sith peuvent reconnaître les lacunes de leur stratégie et apprendre de leurs échecs.

 

Jérôme Guy, BAA, MBA

https://ca.linkedin.com/in/jeromeguy

Autres articles du blog : jeromeguy.com

Suivez moi sur Twitter : @jeguy4

 

retour_page_accueil

 

 

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s